Marketing olfactif, de quoi parle-t-on ?

Le marketing olfactif intègre le pouvoir du parfum dans la valorisation des marques, il fait aujourd’hui partie intégrante des stratégies marketing des marques qui souhaitent se différencier et enrichir les expériences. Parmi nos 5 sens, l’odorat est celui qui est le plus intensément lié à nos souvenirs.

Le parfum d’un point de vente ou d’un événement est important, un client se plaît plus et reviendra plus facilement sur un point de vente qui lui aura laissé un sentiment d’apaisement et de bien-être ou tout simplement le souvenir d’un moment agréable.

Qu’est-ce qu’une signature olfactive ?

Une signature olfactive est un parfum unique rattaché à une marque, il peut être diffusé dans les showrooms et points de vente, pendant des évènements spécifiques, sur les produits, sur du papier..  Le parfum est ainsi un bel outil de communication pour véhiculer par le sens de l’odorat les valeurs, histoire et particularités d’une marque.

Parfum et santé

Parfum et santé peuvent aujourd’hui se conjuguer à la perfection. Nous pensons  à l’aromathérapie, branche de la phytothérapie, qui utilise les huiles essentielles pour transmettre par inhalation les principes actifs de la plante. Relaxantes, calmantes ou énergisantes, les odeurs ont le pouvoir de guérir nos petits maux du quotidien.

Comment renforcer sa mémoire olfactive ?

Il y a des odeurs qui restent en tête. Non seulement elles font partie de nous, mais les souvenirs auxquels elles sont rattachées aussi. Instinctivement, le cerveau fait l’association image-odeur grâce à ce qu’on appelle la mémoire olfactive.

Pour renforcer notre mémoire olfactive, le meilleur moyen est d’être attentif aux odeurs qui nous entourent, en les associant systématiquement à une image, un lieu, un sentiment, un son… une odeur dont on se souvient a été sentie, mais aussi ressentie.

Comment fonctionne l’odorat ?

Lorsque les molécules odorantes pénètrent dans les fosses nasales, il faut qu’elles atteignent la membrane olfactive, minuscule membrane qui se situe au plus haut de la cavité nasale. La membrane olfactive est constituée d’un tissu recouvert de nombreuses cellules réceptrices qui sont sensibles, les récepteurs olfactifs. Ces récepteurs sont sensibles à différentes molécules qui ont des structures particulières : quand une molécule s’accroche au récepteur qui lui est associé, un message nerveux se forme : il sera acheminé jusqu’au cerveau où différentes zones se chargeront de décoder et d’analyser les odeurs.